_DSC3089 en tete

Recette 2. SOUPE DE POISSON DU VOYAGEUR

C’est une recette qui commence par une après-midi de novembre incroyablement douce. Aujourd’hui, c’est repos. Je troque mon vélo pour ma canne à pêche ! Perchée sur mon ponton, jusqu’au coucher du soleil derrière les îles, le clapotis des vagues 4 mètres sous mes pieds.

Avec deux girelles, deux sars et une blennie, la partie de pêche a fourni suffisamment de poissons pour cuisiner une petite soupe pour nous deux.

J’avais dans mes ingrédients de la sauge sauvage et du laurier ramassés sur les chemins. Parfait pour le bouillon !

Voici donc comment réaliser une petite soupe de poissons de roche rapide et avec les moyens du bord. Sans moulinette et sans chinois !


Pour une soupe pour deux personnes :

  • Quelques légumes : carottes, fenouil, oignons, poireau, céleri, pommes de terre… (ici, une pomme de terre, un oignon, une carotte, deux gousses d’ail – la supérette de Sveti Juraj ne comptait pas plus de choix !)
  • une boite de tomates entières pelées
  • un bouquet garni (ici, de la sauge sauvage et du laurier)
  • environ 500 g de poissons de roche
  • de l’huile d’olive
  • de l’huile essentielle de citron
  • une cuillère à café de sucre, du sel et du poivre
  • une tranche de pain rassis
  • un petit morceau de gruyère

Vider et écailler les poissons.

Faire revenir les légumes coupés finement dans l’huile d’olive avec une gousse d’ail coupée en deux. Après coloration, ajouter deux tomates et un peu de leur jus. Ajouter un litre d’eau et les herbes.

Juste avant l’ébullition, plonger les poissons dans le bouillon et les laisser pocher 5 minutes. Le retirer et prélever la chair. Réserver les plus jolis filets et mettre les brisures dans la soupe. Laisser mijoter jusqu’à complète cuisson des légumes.

La blennie est un poisson très ferme, qui n’a pas une chair des plus délicates mais elle apporte toutefois des substances gélifiantes (un peu comme la lotte) intéressantes pour la texture de la soupe. Je l’ai donc laissée entière du début à la fin de la cuisson et la chair s’en est trouvée vraiment améliorée.

Pendant ce temps, couper le pain en croûtons et les faire frire à la poêle dans un peu d’huile d’olive. Frotter à l’ail.

Retirer les herbes et la gousse d’ail. Ajouter deux gouttes d’huile essentielle de citron qui apporte un goût de zeste très dynamique. Rectifier l’assaisonnement avec le sucre, le sel et le poivre.

Poser les petits filets sur les pommes de terre, servir avec croûtons et fromage.


_DSC3116-2

_DSC3150-2

_DSC3151

_DSC3130

_DSC3195

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *